Archive for novembre, 2015

Alerte Google : la provence

Alerte Google : la provence‏

Alerte Google : la provence

À : williamelbez@gmail.com

Google
la provence

Mises à jour quotidiennes ⋅ 15 novembre 2015
ACTUALITÉS

La Provence

Plusieurs arrestations à Bruxelles liées aux attentats de Paris

Plusieurs personnes ont été arrêtées aujourd’hui lors d’une vaste opération de police dans la commune bruxelloise de Molenbeek, liée à la vague …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

La Provence

Gens du voyage : MPM poussé à changer d’aires

Le tribunal administratif de Marseille a suspendu le refus de MPM de mettre à disposition des gens du voyage l’ensemble des aires prescrites ce …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

La Provence

Attentats : un filtre tricolore sur les photos Facebook

La provence réveillez vous sans vos lecteurs et ceux qui y contribuent vous n’êtes rien..Alors laissez quelques articles où le peuple peut s’exprimer .
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

La Provence

Ferry-boat : une ligne provisoire Ombrière-Hôtel de Ville

Le bateau partira des pannes de Frioul If Express, à l’angle du quai de la Fraternité et du quai de Rive Neuve. Photo Nicolas Vallauri. Chargement .
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

La Provence

Aix : un voleur par ruse arrêté par les policiers

Le voleur par ruse demandait à ses victimes s’il pouvait vérifier que l’inondation (imaginaire) n’avait pas fait de dégâts dans leur appartement.
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

La Provence

Le 18:18 spécial attentats : nos reportages chocs

Les envoyés spéciaux de La Provence ont tourné plusieurs reportages chocs au coeur de Paris, au lendemain des attentats qui ont fait 128 morts.
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

La Provence

Pour la presse, c’était « la guerre en plein Paris »

Paris (AFP) – C’était « la guerre en plein Paris » relate la presse française de samedi, qui appelle à « faire front » après les attentats simultanés qui ont …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

La Provence

Syrie: début de la réunion internationale à Vienne

Vienne (AFP) – Une nouvelle réunion internationale, en présence notamment des Etats-Unis et de la Russie, a débuté samedi à Vienne pour tenter de …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

La Provence

Attentats de Paris : recueillement place de la République

Après les attentats qui ont touché Paris ce vendredi soir, faisant selon un dernier bilan 128 morts, la solidarité est de mise. Place de la République, de …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

La Provence

Métropole : pluie de recours sur l’élection de Gaudin

Pertuis, Éguilles, Gardanne et Cabriès vont contester en justice un scrutin jugé « irrégulier ». Maryse Joissains réclame le report de la Métropole à 2017.
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Afficher plus de résultatsModifier cette alerte

 

Commentaires fermés sur Alerte Google : la provence

DestiMedLundi 9 Novembre 201

DestiMedLundi 9 Novembre 2015
18h29

L’info des deux rives
Alain Juppé : "L'avenir de l'Europe passe par un partenariat Eurafrique"

Alain Juppé : « L’avenir de l’Europe passe par un partenariat Eurafrique »

Articles les plus récents

page précédente

L’image du jour

Urgent : Qui a volé la Bonne mère ? Après une enquête poussée de Destimed : Paris trop jaloux veut l'installer sur le Sacré-Coeur (Photo Robert Poulain)Urgent : Qui a volé la Bonne mère ? Après une enquête poussée de Destimed : Paris trop jaloux veut l’installer sur le Sacré-Coeur (Photo Robert Poulain)

La phrase du jour

« Le combat pour la dignité humaine n’est jamais définitivement gagné mais l’essentiel est que ce combat ne soit jamais perdu non plus, tant que des hommes et des femmes sont prêts à le mener. » Sydney Chouraqui, Résistant, co-fondateur du Mémorial du Camp des Milles

 

 

Commentaires fermés sur DestiMedLundi 9 Novembre 201

Aix-Marseille-Provence, une métropole éclatée

Aix-Marseille-Provence, une métropole éclatée

LE MONDE | 19.10.2015 à 12h51 |Par Gilles Rof (Marseille – correspondance)

Abonnez vous à partir de 1 € Réagir ClasserPartager (81)Tweeter 

image: http://s2.lemde.fr/image/2015/10/19/534×0/4792378_6_e149_jean-claude-gaudin-maire-lr-de-marseille_19c2a4ed73302976da623ea0f7b57262.jpg

Jean-Claude Gaudin, maire (LR) de Marseille, devrait être élu à la tête de la nouvelle métropole Aix-Marseille-Provence le 9 novembre.Jean-Claude Gaudin, maire (LR) de Marseille, devrait être élu à la tête de la nouvelle métropole Aix-Marseille-Provence le 9 novembre. JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

L’accouchement est ardu. Et la métropole Aix-Marseille-Provence, qu’une large majorité des maires du territoire ne désirait pas, en affiche les stigmates. Dès le 1er janvier 2016, elle deviendra la plus vaste entité métropolitaine de France en fusionnant six établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). 1,8 million d’habitants sur 92 communes, dont la principale des Bouches-du-Rhône, Marseille.

Les 240 conseillers métropolitains – tous issus des élections municipales de mars 2014 – désigneront leur président le 9 novembre, fonction promise au maireLes Républicains de Marseille, Jean-Claude Gaudin, officiellement candidat. En 2016, la métropole votera son Pacte financier et fiscal qui définira ses choix budgétaires, puis installera sa Conférence des maires. Un organe consultatif imaginé pour que toutes les communes, jusqu’aux plus petites, se fassententendre. Voilà pour le cadre, fixé par les lois de réforme territoriale Maptam (modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles) et NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République), de janvier 2014 et août 2015.

« La métropole proposée aujourd’hui par les textes est marquée par la dissension qui s’exprime depuis toujours entre l’espace marseillais et celui situé hors Marseille », analyse Norbert Nourian, délégué général du Centre d’études économiques, politiques et sociales (Cepos).

Transfert de compétences progressif

« La loi NOTRe a assoupli la position de l’Etat, confirme la sénatrice UDI Sophie Joissains. Nous avons obtenu un transfert de compétences progressif jusqu’en 2020 et une métropole un peu moins centralisatrice. Mais nous sommes encore loin du compte. » Fille de l’opposante numéro 1 au projet, l’éruptive maire d’Aix-en-Provence, Maryse Joissains (LR), l’élue centriste a beaucoup ferraillé avec le gouvernement. L’impact de sa résistance et de celle des autres élus locaux se fait sentir dans la structure même de la métropole.

Si Aix-Marseille-Provence sera la seule collectivité détentrice d’une responsabilité juridique, la loi crée en son sein six « conseils de territoire » calqués sur les anciens EPCI d’Aix, Marseille, Salon-de-Provence, Martigues, Istres et Aubagne. « Ces conseils de territoire n’étaient pas l’idée de départ de l’Etat, convient Norbert Nourian, mais cela ne veut pas dire que cela ne fonctionnera pas mieux ainsi. »

« Avec ses 3 148 km2 contre 819 pour le Grand Paris, Aix-Marseille-Provence est une métropole qui a plusieurs centres. Il fallait mettre en place une organisation spécifique », pose le préfet Laurent Théry, pilote de la Mission interministérielle pour le projet métropolitain. Les conseils de territoire ne sont pas autonomes, n’ont pas de fiscalité propre, mais ils se verront confier « automatiquement jusqu’au 31 décembre 2019 », la majorité des compétences des anciens EPCI, à l’exception, dit la loi, des « opérations d’aménagement d’intérêt métropolitain ».

« M. Gaudin semble partisan de leur laisser une certaine indépendance, jauge le député PC Gaby Charroux, mais pour moi, c’est une concession provisoire. » Le maire de Martigues, troisième ville de la métropole, qui peste contre une « réforme d’inspiration libérale », doute de la pérennité de ces conseils de territoire après 2020. « Les compétences seront chez nous, mais le budget sera décidé à la métropole », s’inquiète de son côté Sophie Joissains, qui ne veut pas voir le pays d’Aix assujetti aux votes des 108 élus marseillais sur 240. Comme la maire d’Aix, la sénatrice a demandé au maire de Marseille que le pacte financier soit discuté en amont de l’élection du président. Un des motifs de la guerre à laquelle se livrent toujours les deux principales villes de la métropole.

463 conseillers de territoire au lieu de 240

La réforme promettait une baisse du nombre d’élus. Là encore, l’opposition locale a changé la donne. Au 1er janvier 2020, Aix-Marseille-Provence ne devraitcompter que 240 conseillers métropolitains au lieu des 424 élus communautaires actuels. Mais pendant quatre ans, le dispositif impose une hausse. « La principale préoccupation était de réduire le mille-feuilles administratif. Là, nous sommes exactement à l’inverse de l’intention annoncée », s’indigne Gaby Charroux. La loi NOTRe transforme en effet tous les élus communautaires actuels en conseillers de territoire. « Pour ne pas créer d’inégalités pour ces personnes élues en 2014 par le suffrage universel », justifie le préfet Théry.

Jean-Claude Gaudin a de son côté, obtenu que Marseille désigne 39 conseillers supplémentaires, pour des raisons de représentativité. Jusqu’en 2020, ce sont donc 463 conseillers de territoire qui siégeront, dont 240 seront aussi conseillers métropolitains. Une hausse de près de 10 %, qui devrait se doubler d’une inflation de l’enveloppe globale des indemnités, impossible, pour l’instant, à calculer. Dans les conseils de territoire, la métropole peut maintenir les indemnités des élus, vice-présidents et présidents à leur niveau antérieur. « Je ne vois pas comment on ne le ferait pas puisque ces élus gardent leur mandat » glisse la sénatrice Sophie Joissains.

« Ces quelques mois où devra être installée la gouvernance de la nouvelle métropole seront décisifs, prédit le politologue Norbert Nourian. Son avenir et son image auprès de la population dépendront des relations de coopération et de coordination politiques qui vont se mettre en place. »

Parmi les sujets immédiats, outre le très attendu dossier transports, la métropole devra plancher sur l’harmonisation de sa fiscalité et celle du statut de ses 7 500 fonctionnaires. Pour la première, la loi donne douze ans. Pour la seconde, le problème sera urgent. Mardi 13 octobre, Force Ouvrière a déjà fait défiler ses troupes à Marseille contre le « rouleau compresseur de la métropole qui veutaplanir les acquis sociaux ».

 

  • Gilles Rof (Marseille – correspondance)
    Journaliste au Monde

 

Abonnez vous à partir de 1 € Réagir ClasserPartager (81)Tweeter 

Ailleurs sur le webContenus sponsorisés par Outbrain

Sur le même sujet

Édition abonnés Contenu exclusif

Abonnez-vous à partir de 1 €

À voir aussi
La revue de presse: Jean-Claude Juncker et Martin Selmayr ne sont pas d’accord sur un possible Brexit – 17/10
La revue de presse: Jean-Claude Juncker et Martin Selmayr ne sont pas d’accord sur un possible Brexit – 17/10
08:11

Vos réactions (10)Réagir

 

image: http://s1.lemde.fr/medias/web/1.2.681/img/placeholder/avatar.svg

Sébastien Comparet il y a 3 semaines

Jean-Clause Gaudin. Un homme neuf pour une métropole neuve. Vivement le 21e siècle !

 

image: http://s1.lemde.fr/medias/web/1.2.681/img/placeholder/avatar.svg

nina il y a 3 semaines

où sont les jeunes dans cette région surpeuplée?

 

image: http://s1.lemde.fr/medias/web/1.2.681/img/placeholder/avatar.svg

Un Marseillais qui n’en peut plus !!! il y a 3 semaines

Quand on voit comment est dirigé Marseille depuis que Gaudin est Maire, on peut s’inquiéter pour l’avenir de cette future métropole : clientélisme assuré ! Marseille st une ville du tiers monde : sale avec des routes en ruine et des infrastructures inexistantes ou le non-droit règne en maître. Chacun fait ce qu’il veut, aucun respect de l’autre, la police aux abonnés absents. Part contre, pour augmenter les impôts, ça Gaudin s’est faire ! La retraite pour ce Monsieur et le plus vite possible.

 

image: http://s1.lemde.fr/medias/web/1.2.681/img/placeholder/avatar.svg

métropolien il y a 3 semaines

Si seulement cela pouvait faire avancer l’état des transports. A l’heure de la COP 21, lorsqu’on voit l’état de la ligne de train Aix Marseille et plus généralement des moyens de transports en commun dans la région… C’est désolant. Il n’y a pas de politique globale, c’est chacun chez soi. Résultat un territoire morcelé, embouteillé et pollué.

 

image: http://s1.lemde.fr/medias/web/1.2.681/img/placeholder/avatar.svg

Lo il y a 3 semaines

En effet cette ligne est à vous dissuader de prendre le train. Mais précisément dans le 13 c’est le royaume du car : ils ont préfiguré Macron.

 

image: http://s1.lemde.fr/medias/web/1.2.681/img/placeholder/avatar.svg

Sébastien Comparet il y a 3 semaines

J’y prends le car tous les jours. A cause du train.

 

image: http://s1.lemde.fr/medias/web/1.2.681/img/placeholder/avatar.svg

Deo gratias il y a 3 semaines

463 prébendiers! Fromage pour tous.

 

image: http://s1.lemde.fr/medias/web/1.2.681/img/placeholder/avatar.svg

Pierre Dupont il y a 3 semaines

@ Deo gratias Faut pas vous étonner de ça puisque le grand chef de Les Républicains est pour le cumul des mandats alors que le Gouvernement veut le supprimer. Et cette région va rester à Droite et teintée d’extrême-droite et dirigée par la gérontocratie! Tout va bien, dormez bonnes gens.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/10/19/aix-marseille-provence-une-metropole-eclatee_4792379_823448.html#QXgZ45CWa2fT0Tvq.99

 

Commentaires fermés sur Aix-Marseille-Provence, une métropole éclatée

WP Login